EXPO-LINE PERMET AUX CLUBS D'AVOIR ACCÈS À DES ROBOTS DE TRAÇAGE

Spécialement pour les clubs et collectivités possédant peu de terrains, Expo-Line collabore avec TinyMobileRobots pour proposer une solution avec leur 'Robot Sport'. La version 'Pro' fonctionne pour les entrepreneurs et les collectivités importantes qui ont en charge le traçage sur plusieurs sites. La nouvelle version devrait fournir une solution pour le traçage de 1 à 10 terrains.

Dans la poursuite de la pratique du sport dans les meilleures conditions possibles, nous avons placé la barre toujours plus haut ces dernières années. En raison de notre objectif de réaliser toujours un travail de qualité avec des innovations qui arrivent sur le marché à cette fin, l'aménagement des installations sportives est devenu un travail de précision. Cela vaut également pour le traçage des lignes. Le nombre important de terrains laisse peu de temps pour réaliser un travail précis et rapide. Souvent, les traçages sont effectués par des bénévoles qui sont prêts à s'engager pour de nombreuses raisons, mais à condition que cela reste "sociable". Il est alors parfois difficile de fournir un travail de précision dans des délais très courts. 

Le Robot Sport Linemarker utilise un sonar pour déterminer si la piste devant lui est sans obstacle. Ce sonar explore toujours la trajectoire à 2 mètres devant lui. S'il s'avère qu'il y a un obstacle à cet endroit, le robot s'immobilise et un message texte et un signal audio sont envoyés à la tablette. Ainsi, le robot s'immobilise avant même d'avoir atteint l'obstacle. Dès que le responsable de terrain aura enlevé cet obstacle, le robot continuera. Les obstacles tels que les cibles fixes sont préprogrammés dans le logiciel ; le robot les contourne ensuite de manière indépendante.

Vide, le robot ne pèse que 25 kg. Cela facilite le pilotage et les manœuvres. Le robot a des roues fines, qui sont entraînées séparément. La progression est recalculée près de 200 fois par seconde. Les irrégularités de la surface ou d'autres éléments qui permettent au robot d'effectuer des mouvements inattendus n'affectent pas la qualité de la ligne tracée. Les 200 calculs par seconde garantissent que le robot compense cela". Cependant, la présence du responsable de terrain reste souhaitable, car le robot ne transporte que la quantité de peinture nécessaire pour tracer des lignes sur un terrain.

L'introduction du 'robot sportif' ne signifie pas que la présence humaine n’est plus nécessaire. Au contraire : le robot ne peut pas fonctionner sans surveillance. La différence est que désormais, le superviseur doit seulement manœuvrer le robot vers les différents terrains et s'assurer que le robot reçoit un nouveau bidon de peinture pour chaque terrain. Pour le reste, il attend que le travail soit fait, ou que le robot indique qu'il faut venir voir. Le passage du statut d'exécutant à celui de gestionnaire sera une reconnaissance bienvenue pour chaque utilisateur. 

Si vous êtes intéressé, veuillez contacter catherine@materieldefootbal.com